Esprit Jeu.com

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêt. Pour en savoir plus, cliquez ici

Livraison offerte dès 40€ d'achats !
Boutique de jeux de société, pour jouer en famille ou entre amis
|

En ce moment... Frais de livraison offerts dès 40 € d'achats
Du 19 au 24 octobre pour une expédition Colissimo en France métropolitaine

L'Epée de Stalingrad (Ext. Mémoire 44)

Eco-part
Dont écotaxe :
Réf. : MEM26
Ce volume de la série Battle Map vous emmène en Russie pour un siège acharné de Stalingrad.

L'Epée de Stalingrad fait partie de la série Battle Maps dédié au jeu Mémoire 44.

Ce volume vous propose 2 scénarios Overlord, 2 scénarios standard, les cartes résumés des précédentes Battle Maps et du Théatre Méditerranéen et, pour la toute première fois, des nouvelles cartes utilisables en cours de jeu : les cartes Combat spécialement conçues pour le combat urbain.

Disponibilité
Sélectionnez une option de déclinaison ci-dessus pour voir sa disponibilité et son prix
Vendu par :
Quantité minimum :
AJOUTER AU PANIER
AJOUTER AU PANIER
AJOUTER AU PANIER
AJOUTER AU PANIER
soit un total de ,
Cet achat vous fera bénéficier de Point(s)

Caractéristiques

  • Compatibilité
  • Nécessite le jeu de base Mémoire 44
  • Édition
  • Auteur(s) Richard Borg
  • Éditeur(s) Days Of Wonder
  • Langue(s) Français, Anglais

À savoir

Cet article fait partie de la collection Mémoire 44.
Découvrez de nombreuses extensions dans cette collection

DÉCOUVRIR TOUTE LA SÉRIE MÉMOIRE 44

Description

Le troisième volume dans la série des Battle Maps Mémoire 44 contient 2 scénarios Overlord, 2 scénarios standard, les cartes résumés des précédentes Battle Maps et du Théatre Méditerranéen et, pour la toute première fois, des nouvelles cartes utilisables en cours de jeu : les cartes Combat spécialement conçues pour le combat urbain.

L'Épée de Stalingrad
À la fin du mois d'août 1942, les troupes allemandes atteignirent la Volga, au nord de Stalingrad. La 4e Panzerarmee n'eut besoin que de quelques jours pour atteindre le fleuve au sud de la ville, isolant les hommes et les femmes de la 62e Armée Soviétique. L'ordre que Staline avait donné le 27 juillet, "Plus un pas en arrière", s'imposait de lui-même, et les défenseurs de Stalingrad comprirent rapidement que son slogan "il n'y a rien derrière la Volga" décrivait la dure réalité qu'ils allaient devoir affronter.
Le Lieutenant-général Tchouikov avait vu de ses propres yeux la terrible efficacité de la Blitzkrieg allemande dans les steppes russes. Il sut tourner la situation à son avantage : les tapis de bombes lâchés sur la ville l'avait transformée en champ de ruines où il était facile d'installer des lignes de défense surplombant les rues et places stratégiques de Stalingrad. Les Soviétiques devaient combattre au plus près de l'ennemi, fût-ce à une maison ou une porte de distance rendant ainsi impossible l'utilisation par les allemands de frappes d'artillerie ou de bombardements.

Faits comme des rats
En octobre 1942, Stalingrad était devenu un symbole de par son nom. Pour Staline et Hitler, il s'agissait à présent plus d'une question de prestige que d'un enjeu véritablement stratégique. Toute la campagne de l'est était concentrée sur ce point. À la mi-octobre, la Luftwaffe intensifia ses frappes contre les unités de l'Armée Rouge qui tenaient la rive ouest de la Volga. Plus de 2 000 sorties aériennes furent effectuées, et 600 tonnes de bombes furent larguées par les Stukas sur la ville.
Dans la foulée, trois divisions d'infanterie et deux divisions blindées appuyées par des bataillons de soldats du Génie encerclèrent les trois usines du nord de la ville. Leur attaque visait le centre de la ligne de front soviétique. La 14e Division Blindée effectua une percée, isolant ainsi la quasi-totalité de l'usine de tracteurs : la violence de cette attaque coupa la 62e Armée Soviétique en deux. Le Général von Paulus savait que la capture de l'usine de tracteurs conduirait à l'effondrement du flanc droit des Russes. Il engagea des troupes fraîches dans la bataille pour en finir avec les défenseurs soviétiques retranchés dans les bâtiments. 

Days Of WonderDays Of Wonder

Avis de joueurs

5 0 5 1
L'Epée de Stalingrad (Ext. Mémoire 44)

pas eu le temps d'y jouer pour l'instant mais l'extension présente un grand plateau de jeu réversible pour recréer de nombreuses heures de "bataille"je sens que je vais adorer

31/07/21
Avis collecté par Avis Vérifiés

pas eu le temps d'y jouer pour l'instant mais l'extension présente un grand plateau de jeu réversible pour recréer de nombreuses heures de "bataille"je sens que je vais adorer

( 31/07/21 )

VOICI D'AUTRES IDÉES...

Chez le même éditeur

rassurance_livraison.png
Livraison 24/48/72H
Domicile / Point Relais
rassurance_port-offert.png

Frais de port à partir de 5,50 €
Offerts dès 65 € d'achat

rassurance_satisfait.png
Satisfait ou remboursé
Retour jusqu'à 30 jours
rassurance_contact.png
Contactez-nous au
02 35 74 48 15